UXDE dot Net Wordpress Themes

Archives: mars 2021

La Conférence sur l’Avenir de l’Europe : un peu d’espoir en pleine cacophonie

Banque-Notes Express du 10 mars 2021
Cette lettre est libre de droits
Vous pouvez la relayer ou la partager à votre convenance

La Conférence sur l’avenir de l’Europe :
un peu d’espoir en pleine cacophonie

Blanche Sousi

Professeur émérite de l’Université Lyon 3
Chaire Jean Monnet ad personam de droit bancaire et monétaire européen

 

Alors que face au Brexit, les 27 Etats membres ont montré une belle unité derrière Michel Barnier, le négociateur en chef pour l’Union européenne lors des négociations avec le Royaume-Uni, ils font entendre une véritable cacophonie face à la gestion, par « Bruxelles », de la crise sanitaire et de ses conséquences économiques : bataille des masques, puis bataille des vaccins, divers chantages en juillet 2020 pour adopter le plan de relance européen et maintenant pour le ratifier, fermeture de frontières, etc. C’est le règne du « chacun pour soi » et du « sauve-qui-peut », qui pourrait faire vaciller les convictions européennes de certains observateurs.

Pourtant, cette agitation dissonante autour du dossier Covid 19, amplifiée par les réseaux sociaux et les chaînes en continu, ne peut faire oublier que l’Union européenne est une nécessité face aux puissances mondiales ; certes, son fonctionnement est lent et exige des réformes, certes elle ne fait plus rêver les jeunes générations (comme en témoigne la Consultation citoyenne que nous avions menée fin 2018 : voir le site l’Europe vue de l’amphi). Elle leur semble lointaine, abstraite, et pire, elle fait tellement partie de leur quotidien qu’elle n’est plus visible. De nombreux citoyens européens expriment la même vision de l’Europe. Les responsables européens le savent ; ils savent aussi qu’ils doivent recréer les conditions d’une confiance.

Ce 10 mars, une information vient de tomber sur nos écrans : le lancement officiel de la Conférence sur l’Avenir de l’Europe par le Président du Parlement européen, le Premier ministre du Portugal, Etat qui assure la présidence tournante du Conseil de l’Union européenne (depuis le 1er janvier 2021 et pour 6 mois) et la Présidente de la Commission européenne.

La Déclaration commune, courte et très claire, publiée le 5 mars, met les citoyens européens au centre de cette Conférence qui s’ouvre pour deux ans. Une lecture qui est une lueur d’espoir.